Juin : La Perle

Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

coco chanelQu’elles soient symbole de divinité, de pureté, de royauté, de charme ou de luxe, les perles n’ont jamais cessé de fasciner.

La reine Élisabeth porte des perles sur un grand nombre des  tableaux la représentant. La légende veut que Cléopâtre fut en possession de deux des plus grosses perles au monde, et qu’elle aimât boire du vinaigre dans lequel elle avait fait dissoudre des perles.

Mais pour moi personne n’incarne la perle mieux que Gabrielle Chanel.

Lire la suite

Bonne Fête des mères 

Étiquettes

, , , , , , ,

   

  

   

Quel est le point Commun entre les saucisses Herta et une bague Pomellato ?

Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Réponse : Le Greenwashing

Le Greenwashing est une technique marketing très en vogue.

Elle consiste à faire Écolo, Green, Vert, Bio, Bon pour la santé, mais aussi socialement responsable dans le but de vendre plus. Lire la suite

Jade : Les Prix Flambent L’Approvisionnement se Raréfie

Étiquettes

, , , , , , , ,

Traduit de l’Américain par mes soins, avec la permission du GIA (Gemological Institute of America).

L’article date de novembre 2013, mais est toujours d’actualité.

Article original : As Jadeite Prices Soar, So Does Supply Uncertainty  Author: Russell Shor GIA

Des acheteurs inspectent de gros blocs de jade avant la vente aux enchères sur le marché de Naypyidaw. Près de 5,000 acheteurs, surtout Chinois se pressent pour examiner les lots à l’aide de lampe torche pour évaluer le degré de transparence. Photo courtesy of Stanley Chu, On Tung Co., Hong Kong.

Juste après l’ouverture du salon de Hong Kong de la mi-septembre, une foule se presse devant une vitrine du hall Joaillerie.

L’attraction est un collier de jade jadéite vert composé de vingt neuf perles translucides de 14 à 16.6 mm disposé sur un buste de velours.

Une étiquette discrète mentionne que la pièce n’est pas à vendre, mais un des visiteurs suggère qu’elle attendrait 10 million d’euros. Lire la suite

Un diamant « parfait » cédé pour plus de 22 millions de dollars

Étiquettes

, , , , , , , , , ,

Selon Sotheby’s, seuls cinq diamants d’une qualité comparable et de plus de 100 carats ont été vendus aux enchères dans l’histoire. Le plus onéreux, à 118,28 carats, avait été adjugé à 30,6 millions de dollars (28,4 millions d’euros) à Hong Kong en 2013

 Un diamant « parfait » de plus de 100 carats a été vendu aux enchères pour 22,1 millions de dollars (20,5 millions d’euros) à New York mardi 21 avril. Il n’a fallu que trois minutes pour trouver acquéreur, a annoncé la maison Sotheby’s, mercredi 22 avril.

Cet acheteur, qui a enchéri par téléphone, a souhaité conserver l’anonymat.

Évalue entre 19 et 25 millions de dollars

Sotheby’s avait évalué le diamant de 100,2 carats entre 19 et 25 millions de dollars (17,6  à 23,2 millions d’euros). La sociétés de vente aux enchères d’œuvres d’art l’a qualifié de « diamant parfait, taillé comme une émeraude, le plus gros jamais proposé dans une vente ».

Le bijou est dit « parfait » parce qu’il est « plus blanc que blanc, il ne comporte aucune imperfection. Il est si transparent qu’on ne pourrait le comparer qu’à de l’eau glacée », avait vanté Gary Schuler, chef du département joaillerie de Sotheby’s, avant la vente.

Taillé et poli pendant un an

Découvert dans une mine de la compagnie De Beers en Afrique du Sud, la pierre précieuse a été taillée puis polie et perfectionnée pendant plus d’un an. Sa taille est comparable à celle d’une noix.

En termes de pureté, elle ne rivalise toutefois pas avec le diamant de 232.08 carats déniché dans une mine sud-africaine près de Pretoria en septembre 2014.

Le sixième diamant de plus de 100 carats vendu

La maison d’enchères avait déjà exposé le diamant à Doha, Dubaï, mais aussi à Los Angeles, Hong Kong, Londres et New York, dans l’espoir d’attirer de riches acheteurs.

Un cours des diamants qui stagne

Cette vente survient dans un contexte très favorable pour la pierre précieuse. Le cours du diamant a connu une forte progression en 2014, grimpant de 60% en 5 ans, même s’il  a enregistré une légère baisse de 0,7% depuis le début de l’année 2015.

D’après le cabinet de conseil spécialisé WWW International Diamond Consultants, le cours du diamant devrait être multiplié par trois dans les quinze ans. Et ce, parce que la demande restera soutenue avec un marché américain en pleine reprise, mais également avec l’émergence d’une classe moyenne chinoise et indienne. Dans ces deux pays, la demande a crû de 12% en moyenne depuis 2008.

Source : La tribune